Faire Ses Semis à la Maison et Planifier Son Jardin au Printemps au Québec

Partir ses semis à la maison, pour ensuite récolter des paniers débordant de fruits et de légumes tout l’été, c’est le rêve non? Et c’est tout à fait atteignable – à condition de choisir les bonnes semences et de suivre quelques étapes clés. 

Dans cet article, on vous explique comment choisir vos variétés, quand les démarrer et comment vous y prendre. 

De quoi avez-vous besoin pour partir vos semis?

Première étape: le matériel! Démarrer ses semis ne demande pas d’investissement majeur. Il est d’ailleurs possible de récupérer des objets quotidiens pour remplacer certains des éléments nécessaires. 

  • Contenants : Pots biodégradables ou plateaux de semis pour un démarrage facile. Vous pouvez aussi réutiliser des contenants à la maison, à condition de les percer pour le drainage. Assurez-vous que vos contenants permettent de conserver l’humidité tant que les graines n’auront pas germé.
  • Terreau de qualité pour semis : Choisissez un terreau spécifique pour semis, léger et aéré, pour encourager une bonne germination.
  • Système d’éclairage (optionnel) : Si votre espace manque de lumière naturelle, envisagez des lampes LED ou des tubes fluorescents pour fournir la lumière nécessaire.
  • Source de chaleur (optionnel) : Un tapis chauffant peut être utile pour certains semis, comme les tomates et les poivrons, favorisant une germination plus rapide.
  • Étiquettes : Marquez vos contenants avec le nom de la plante et la date de semis pour éviter toute confusion plus tard.
  • Pulvérisateur : Pour un arrosage doux qui ne perturbera pas les graines ni les jeunes pousses.

Choisir les bonnes plantes et les partir au bon moment

Nos hivers longs et nos étés courts posent un défi unique aux jardineurs. En choisissant des variétés résistantes au froid ou offrant une croissance rapide, on peut très bien obtenir un jardin prolifique. 

Outre le choix de semences, démarrer les semis ni trop tôt ni trop tard est essentiel pour une transition réussie à l’extérieur, minimisant le risque de gel et le stress de transplantation. Commencer trop tôt peut entraîner des plantes faibles et encombrantes, tandis que trop tard réduit le temps de croissance, affectant le rendement. Un timing précis aligne le développement des plantes avec les conditions extérieures idéales, assurant une croissance saine et une saison de jardinage.

Pour référence, au Québec, le dernier gel survient généralement entre le 27 avril et le 19 juin, en fonction des différentes régions.

Fleurs

  • Capucines : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil à mi-ombre, sol pauvre à modéré. Fleurs et feuilles comestibles.
  • Cosmos : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Faciles à cultiver, attirent les pollinisateurs.
  • Lavande : Semis intérieurs 8-10 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Certaines variétés rustiques conviennent.
  • Lupins : Semis direct en automne ou printemps. Plein soleil à mi-ombre, sol légèrement acide. Résistants au froid, offrent diversité de couleurs.
  • Marguerites : Semis direct en automne ou au printemps. Plein soleil, sol bien drainé. Fleurs perpétuelles, très résistantes.
  • Pétunias : Semis intérieurs 10-12 semaines avant le dernier gel. Plein soleil à mi-ombre, sol léger. Fleurs colorées tout l’été.
  • Soucis : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Repoussent certains nuisibles, faciles à cultiver.
  • Tournesols : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Ajoutent hauteur et couleur, parfaits pour l’été.
  • Zinnias : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Floraison continue jusqu’aux premiers gels.

Fruits

  • Cerises de terre : Semis intérieurs 6-8 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Transplantez à l’extérieur après tout risque de gel.
  • Melon : Semis intérieurs 4-6 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Variétés précoces recommandées. Arroser régulièrement. Transplanter après tout risque de gel.

Légumes

  • Aubergines : Semis intérieurs 8-10 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol bien drainé. Nécessitent un été chaud ou une culture en serre.
  • Carottes : Semis direct 2-3 semaines avant le dernier gel. Plein soleil et sol humide. Variétés résistantes au froid sont un bon choix.
  • Choux : Semis intérieurs 4-6 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol riche et humide. Très résistants au froid.
  • Choux de Bruxelles : Semis intérieurs 4-6 semaines avant le dernier gel. Plein soleil, sol riche et bien drainé. Ils ont besoin d’une longue saison de croissance.
  • Concombres : Semis 3-4 semaines avant le dernier gel ou directement en terre après. Plein soleil et sol constamment humide. Performants en serre.
  • Échalotes : Semis direct au début du printemps dès que le sol peut être travaillé. Plein soleil, sol riche et bien drainé. Excellents dans les climats plus frais.
  • Haricots : Semis direct après le dernier gel. Plein soleil, arrosage modéré. Sélectionnez des variétés à maturation rapide.
  • Laitues et épinards : Semis dès que le sol peut être travaillé. Préfèrent la mi-ombre et un sol bien drainé, parfaits pour le printemps et l’automne.
  • Maïs : Semis direct après le dernier gel quand le sol est suffisamment chaud. Plein soleil, sol riche et bien arrosé. Choisissez des variétés à maturation précoce.
  • Oignon : Semis intérieurs 8-10 semaines avant le dernier gel ou plantation directe au début du printemps. Plein soleil, sol riche et bien drainé. Adaptés au climat frais.
  • Pois : Semis direct dès le sol travaillable. Plein soleil à mi-ombre, sol humide. Excellents pour le début de saison.
  • Radis : Semis direct dès le sol travaillable. Plein soleil à mi-ombre, sol maintenu humide. Croissance rapide, idéaux pour des récoltes continues.
  • Tomates : Semis intérieurs 6-8 semaines avant le dernier gel. Aiment le plein soleil et nécessitent un arrosage régulier. Variétés à maturation précoce recommandées.
  • Courges et citrouilles : Semis direct après tout risque de gel. Plein soleil, arrosage régulier. Excellentes pour récolte de fin de saison.

Comment réaliser ses semis étape par étape

  1. Trempage : certaines graines doivent être trempées avant d’être plantées pour accélérer la germination. C’est le cas par exemple des légumineuses. Vérifiez l’emballage de vos semences. 
  2. Préparation : Utilisez un terreau spécifique pour semis et assurez-vous que vos contenants sont bien propres pour éviter les maladies.
  3. Semis : Semez à la profondeur recommandée sur le paquet de graines, généralement deux à trois fois le diamètre de la graine.
  4. Soins initiaux : Maintenez le terreau humide mais pas détrempé, et placez vos semis dans un endroit bien éclairé.
  5. Patience : Certaines plantes prennent quelques semaines avant de germer! Laissez à la nature le temps de suivre son cours. 
  6. Préparation du jardin : Assurez-vous d’avoir une terre à jardin de qualité, enrichie avec du compost et une profondeur suffisante pour accueillir vos plants. 
  7. Acclimatation des semis : Vos semis peuvent être sensibles aux chocs thermiques et au soleil direct. Avant de les planter à l’extérieur, exposez-les progressivement à des conditions extérieures en les sortant pendant quelques heures chaque jour pendant une semaine environ.
  8. Arroser le sol : Avant de planter creusez vos trous à une distance suffisante et assurez-vous que le sol soit humide. Les jeunes plants pourront mieux s’adapter. 
  9. Protection : si vous plantez tôt au printemps, prévoyez un système de protection contre le gel, comme des tunnels.

Et voilà! Vous avez tout en main pour réussir vos semis. Bon jardinage!

Vous aimerez aussi :

Suivre sa vraie nature: ode à la beige life avec Emilie Seguin

L’économie circulaire: définition et impact

Suivre sa vraie nature: oser aller à contre-courant avec Amelia Hadouchi

Comments are closed.

partager

Lire aussi

Voir tous