Emy Lalune : quand créer rime avec recycler

Avec un million d’abonnés sur TikTok, plus de 38 000 sur YouTube et 33 000 sur Instagram, on peut dire qu’Emy Lalune est une star qui rayonne dans l’univers du Web. Son créneau : la création, que ce soit la peinture, le jeu ou la modification de vêtements. Dans le cadre de notre Marché de Noël à l’Auberge Saint-Gabriel, la bricoleuse à l’imagination débordante se lance dans la confection de décorations à partir de bouteilles d’eau Eska recyclées pour orner le sapin de Noël. Faites connaissance avec une magicienne du recyclage capable d’insuffler une deuxième vie à n’importe quel objet.

De l’enseignement à la création de contenu

Rien ne prédestinait Emy Lalune à devenir une vedette des réseaux sociaux. La jeune fille allumée avait en effet choisi de mettre sa fibre artistique de côté pour se consacrer à l’enseignement. Son baccalauréat en poche, elle se rend toutefois compte que sa voie ne se trouve peut-être pas au sein des écoles. « Depuis que je suis jeune, je bricole sans arrêt, je peins, je dessine et j’ai une grosse fascination pour la couture. Quand les études et l’enseignement ont pris plus de place, ça s’est mis à manquer à ma vie. J’ai réalisé que je voulais la gagner en créant. J’ai beaucoup de passions; ce n’est pas encore clair pour moi ce que je veux faire exactement, mais j’explore. » 

Son terrain de jeu : ses plateformes en ligne, YouTube, TikTok et Instagram, où elle s’amuse à exprimer sa créativité à travers tout ce qui l’allume.

Donner une seconde vie aux objets : un geste créatif bon pour l’environnement

Depuis son plus jeune âge, Emy aime transformer les choses, prendre un objet et le rendre plus beau. « Je garde tout, absolument tout, parce que je me dis toujours “ah, je pourrais faire ça avec, ou ça…” Il y a mille et une possibilités qui me viennent spontanément à l’esprit. Que ce soit avec la couture, la peinture ou le dessin, j’aime travailler de mes mains. C’est de là que tout part. »

Si la créativité est le moteur de tout ce qu’elle entreprend, Emy prend rapidement conscience que ses actions ont également une portée environnementale positive. La réutilisation, créer du neuf avec de l’ancien, le recyclage des matières et des matériaux, tout ça participe à limiter la surconsommation et la production à la chaîne. « Ma sensibilisation à l’environnement est encore en train de se développer; j’essaie de faire toujours plus d’efforts au quotidien. Et je suis évidemment très heureuse que ce qui me passionne favorise l’environnement et le développement durable! »

Les décorations de Noël qu’elle crée à partir de bouteilles Eska recyclées pour le Marché de Noël à l’Auberge Saint-Gabriel s’inscrivent exactement dans ce mouvement. Une vidéo sur sa chaîne Youtube témoigne du processus créatif d’Emy pour les concevoir et les fabriquer. De quoi en inspirer plus d’un à garnir son sapin de façon écoresponsable!

« Pimp mon linge » : mettre la récupération de vêtements au goût du jour

Si la comédienne en elle s’exprime sur TikTok dans de courtes vidéos humoristiques à succès, c’est l’aspirante designer de mode qui a conquis la plateforme YouTube. « Ce sont les deux métiers que je voulais exercer quand j’étais jeune! La mode m’a toujours allumée. Quand j’étais petite, je dessinais plusieurs filles les unes à côté des autres avec des styles vestimentaires complètement différents. J’adorais ça! Plus que la mode de rue, c’était la haute couture qui me passionnait. Les grosses robes, c’est ce que j’aimais faire. » 

En démarrant sa série « Pimp mon linge », dans laquelle elle prend une pièce de vêtement d’un.e invité.e pour le transformer, la youtubeuse gagne en popularité. « Il y a eu un engouement. J’ai vu que les gens trouvaient ça intéressant. Je pense que les gens aiment voir des avant/après, et ça les inspire. Je reçois plein de messages d’abonnés qui m’envoient des photos de leurs propres créations vestimentaires. » Dans tout ce qu’elle a accompli jusqu’à présent, cette série est sans doute ce qui la rend la plus fière. « J’essaie de créer des vêtements qui plairont à ceux à qui ils appartiennent, et je dois me coller à leurs goûts pour y arriver. C’est un défi. Jusqu’à présent, chaque fois, ils ont aimé ça. J’en suis très fière! »

Une communauté pour inspirer l’authenticité

Quand on est à la tête d’une communauté en ligne si importante, on a le pouvoir de véhiculer un message fort. « Ces derniers temps, je me questionne beaucoup par rapport à ce que je veux créer avec mes réseaux sociaux. Ce que j’espère le plus, c’est inspirer les gens à être eux-mêmes. Tout le monde a une valeur et des talents qui lui sont propres, et on doit écouter notre petite voix intérieure », confie l’influenceuse, qui a du mal à se donner elle-même ce titre. « Il faut essayer des choses pour découvrir nos passions. Donc j’encourage les gens à sortir dehors, à sourire à la vie, à tenter de nouvelles expériences. Et j’essaie de montrer l’exemple le plus possible en faisant la même chose. C’est ce que je souhaite véhiculer. »

Le quiz éclair Eska spécial Noël

Es-tu une grande buveuse d’eau?

Oui! Je bois environ 10 verres d’eau par jour.

Comment la préfères-tu?

Froide et plate.

Avec qui aimerais-tu partager un mocktail?

Je ne suis pas très groupie dans la vie, alors honnêtement, ce serait avec mes ami.e.s! Je préfère passer un bon moment avec des gens que j’aime et qui m’aiment et avec qui je sais que ce sera agréable.

Que préfères-tu à Noël?

L’esprit familial des Fêtes. Je ne suis pas très cadeau. Ce qui compte pour moi, c’est la bonne bouffe et la bonne compagnie. 

Ton pire ver d’oreille de Noël?

La chanson qui me reste dans la tête, c’est Jingle Bell Rock.

Ton film de Noël préféré?

Sur les traces du père Noël. Je l’ai beaucoup écouté quand j’étais petite. 

L’odeur qui te plonge dans l’esprit des Fêtes?

La tourtière! Même si je suis végane depuis trois ans, c’est un incontournable pour moi. C’est une odeur associée à Noël. 

Quelles entreprises as-tu hâte de retrouver au Marché de Noël Eska?

Il y a beaucoup de belles entreprises que j’aime qui y seront, comme Girl Crush et Pop underwear, mais il y en a également beaucoup que je ne connais pas encore, et j’ai bien hâte de les découvrir! 

Vous aimerez aussi :

Comments are closed.

partager

Lire aussi

Voir tous
Le marché de Noël de l’Auberge Saint-Gabriel, présenté par Eska
Le sapin est décoré. Les lumières ornent les toits et les balcons. Le décompte est lancé! Noël approche à grands pas. Prêts à embrasser la magie de Noël? Les 11 et 12 décembre, plongez dans l’ambiance festive des Fêtes au Marché de Noël de L’Auberge Saint-Gabriel à Montréal, présenté par Eska. C’est l’occasion idéale de […]
Eska : un engagement ferme pour le développement durable
* Article paru dans le numéro mai/juin 2021 du Grocery Business Magazine. Il y a de cela 9 000 ans, un glacier en Abitibi se transformait en une rivière souterraine appelée « esker ». Découverte il y a 4 000 ans, la source d’Eska est protégée par l’esker de Saint-Mathieu-Lac-Berry. La nature unique de cette source québécoise incarne le […]
Portrait de Khate Lessard: quand suivre sa vraie nature prend tout son sens
Jeune femme pétillante et dynamique, Khate Lessard illustre à merveille le principe même de « suivre sa vraie nature ». Si aujourd’hui elle paraît épanouie et sereine, la route pour en arriver à cet état de bien-être n’a pas été des plus tranquilles. Nous l’avons rencontrée dans le cadre de la campagne Fier de toutes les couleurs. […]